Show simple document record

dc.contributor.advisorCabana, Hubert
dc.contributor.advisorLeduc, Rolland
dc.contributor.authorLandry Carter, Marionfr
dc.date.accessioned2017-04-06T13:55:23Z
dc.date.available2017-04-06T13:55:23Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-04-06
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10369
dc.description.abstractLors de la valorisation de bois traité en biocarburants, la compagnie CRB Innovations génère des eaux usées. Ces eaux sont fortement contaminées en biocides. Elles contiennent entre autres des composés phénoliques, dont le pentachlorophénol (PCP) ; des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) ; du phosphore et des huiles et graisses (H&G). Elles ont aussi un potentiel hydrogène (pH) supérieur à 12. Ce mémoire porte sur l’efficacité de neuf procédés d’oxydation, simple et avancée, à décontaminer ces eaux. L’objectif du projet est l’atteinte des exigences des villes de Sherbrooke et d’East Angus concernant les rejets d’eaux dans les égouts sanitaires. Le tout doit également respecter la gamme de coûts de fonctionnement (OPEX), située entre 1 et 9 [signe de dollar]/m³ d’eaux traitées. Les procédés testés sont : UV, UV/TiO2, Fenton, H2O2, UV/H2O2, O3, O3/UV, O3/H2O2 et O3/UV/H2O2. Les critères étudiés sont, quant à eux, la réduction du pH, de la concentration en PCP et de la demande chimique en oxygène (DCO). Les procédés O3 et O3/H2O2 sont les plus favorables. Ils permettent de répondre aux exigences de pH et de PCP des deux villes après 30 minutes de traitement. Ils permettent également une réduction de la DCO de 30 et 48 % respectivement après 30 minutes. Pour les deux procédés, les conditions optimales sont un dosage d’O3 de 145 mg/L*min, un pH de 12,5 et un temps de traitement de 30 minutes. La concentration en H2O2 est de 3,75 mg/L pour O3/H2O2. Avec O3/H2O2, le pH atteint 7,75 et la concentration en PCP est de 0,07 mg/L après 30 minutes. La demande biologique en oxygène à 5 jours (DBO5) est également réduite considérablement après 30 minutes de traitement. L’efficacité du procédé est toutefois influencée par la matrice des eaux et le facteur d’échelle. Une analyse économique préliminaire a permis d’estimer qu’en conditions optimales les OPEX sont de 11,47 et 3,85 [signe de dollar]/m³ d’eau pour les procédés O3/H2O2 et O3 respectivement. Seul le procédé O3 respecte la gamme de coûts proposée par CRB. L’estimation préliminaire des coûts d’implantation (CAPEX) est de 3 millions [signe de dollar] pour les deux procédés. Compte tenu des résultats expérimentaux et économiques, le procédé O3 semble l’option la plus envisageable pour CRB. Il est toutefois important de s’assurer, par des analyses externes, que toutes les exigences des villes sont respectées avant d’utiliser ce procédé.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marion Landry Carterfr
dc.subjectTraitement d’eaux uséesfr
dc.subjectProcédés d'oxydation avancéefr
dc.subjectPentachlorophénolfr
dc.subjectBois traitéfr
dc.titleLe traitement d'eaux de détoxification de bois traité par procédés d'oxydation simple et avancéefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie civilfr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record