Show simple document record

dc.contributor.advisorBrodeur, Léo
dc.contributor.authorRichard-Mialaret, Gisèle
dc.date.accessioned2017-04-05T20:13:41Z
dc.date.available2017-04-05T20:13:41Z
dc.date.created1974
dc.date.issued1974
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10351
dc.description.abstractL'étude d'un auteur peut être entreprise à la suite de motivations diverses. Dans certains cas c'est la découverte d'une partie de l'œuvre qui incite le lecteur à poursuivre son exploration pour obtenir de cette œuvre une vue globale et synthétique. D'autres fois c'est en partant d'une trame littéraire déjà connue dans ses grandes lignes que l'originalité de l'auteur sera mise en évidence et le contexte historique projettera sur l'ensemble de l'œuvre des lumières nouvelles. Notre cheminement pour l'étude des contes de Lucille Desparois fut différent. Nous connaissions depuis de nombreuses années les contes radiophoniques de Tante Lucille mais, à dire vrai, ils n'avaient jamais jusque-là particulièrement retenu notre attention. Une situation particulière nous amena à nous pencher sur eux. Nous fûmes chargées, en tant que professeur, d'un cours sur l'art de raconter; nos auditrices étaient des étudiantes d'université appelées à devenir jardinières d'enfants. Il ne s'agissait pas de leur fournir uniquement des sources d'information pour trouver des contes à présenter aux jeunes enfants; nous avons pensé que notre rôle était de les faire réfléchir sur les contes, leur structure, leurs fonctions, afin que ces jeunes filles ne fussent pas de simples répétitrices mais des éducatrices capables d'utiliser intelligemment les grands recueils déjà existants, de faire preuve de créativité soit pour adapter ces contes au niveau de leur jeune public, soit pour inventer elles-mêmes de nouveaux contes et enrichir ainsi le florilège québécois. C'est ainsi qu'au cours de notre exploration générale nous eûmes l'occasion de retrouver les contes de Tante Lucille. Toutes nos élèves les connaissaient bien et l'idée de faire profiter nos jeunes étudiantes de l'expérience de la célèbre conteuse nous conduisit à prendre une connaissance plus précise et plus approfondie de l'oeuvre. Notre tâche ne fut pas aisée. L'œuvre de Lucille Desparois, comme nous le montrons au cours du premier chapitre, n'est pas facile à délimiter avec précision. Elle se prolonge de semaine en semaine, passe de la pure invention à la plus pâle imitation, de l'originalité à la répétition. Tante Lucille est un phénomène socio-radiophonique; nous aurons à nous demander si c'est un phénomène littéraire. Le lecteur pourrait se demander pourquoi notre choix ne s'est pas porté sur un autre auteur. La raison en est simple. De tous les auteurs qui ont écrit des contes pour enfants, Lucille Desparois est la seule qui ait une production orale aussi abondante et étendue sur une aussi longue période: émissions de radio et discographie.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Gisèle Richard-Mialaret
dc.titleÉtude des contes pour enfants de Lucille Desparois
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineLettres et littérature
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record