Show simple document record

dc.contributor.advisorGiroux, Robert
dc.contributor.authorPontbriand, Michèle
dc.date.accessioned2017-04-05T20:13:19Z
dc.date.available2017-04-05T20:13:19Z
dc.date.created1996
dc.date.issued1996
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10344
dc.description.abstractComment cueillir l'autre quand on ne se sait pas? Quand on est dans l'exil de soi? Comment accéder à soi si ce n'est en prenant la parole, en l'offrant en partage? Dans les pages qui suivent, j'ai laissé monter en moi des mots, des images, les ai retenues, ai tenté un dialogue avec eux, désirant toucher et donner la goutte de beauté, de vérité cachée en eux Jusqu'à rencontrer ma faiblesse, mon impuissance. J'ai cherché par l'écriture à retrouver une intériorité perdue? Jamais possédée? A m'approprier un «je» inconnu de lui-même. J'entends les mots de Paul Celan que je fais miens même si je sais qu'il les a écrits habité d'une expérience que je n'ai pas connue, celle de la déportation de ses proches, celle de l'anéantissement des siens; «J'ai tenté d'écrire pour parler, pour m'orienter, pour m'enquérir du lieu où je me trouvais et du lieu vers lequel j'étais entraîné, pour m'esquisser une réalité»…
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Michèle Pontbriand
dc.titleLèvres de l'ombre : Carnet de proses : Fiction
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineLettres et littérature
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record