Show simple document record

dc.contributor.advisorHéraud, Bernard
dc.contributor.authorBracke, Danièle
dc.date.accessioned2017-04-05T19:48:25Z
dc.date.available2017-04-05T19:48:25Z
dc.date.created1991
dc.date.issued1991
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10330
dc.description.abstractL'ordinateur pénètre de plus en plus dans la vie professionnelle et familiale des individus. Même si de nombreuses critiques ont été formulées quant à l'efficacité et aux conséquences de ce virage technologique (Guimond & Bégin, 1987), l'utilisation massive de l’informatique toutes les sphères de l'activité sociale nous porte à croire qu'il n'y aura pas de recul sur cette question. Il est donc essentiel d'assurer une familiarisation adéquate de tous les individus avec cet outil. C’est le rôle que les gouvernements entendent faire jouer à l'école. L'informatique doit donc également y faire son entrée. En outre, dans une société en changement constant, l'importance de former des individus aptes à acquérir rapidement et efficacement de nouvelles connaissances et de nouvelles techniques (Simon, 1980), ne peut que faire l'unanimité. L'acquisition d'autonomie dans l'apprentissage (M.E.Q., 1979), c'est à dire "apprendre à apprendre", doit donc être un objectif prioritaire en éducation, argument qui plaide en faveur d'une plus grande individualisation de l'enseignement (Bégin, 1978). Les apprenants sont désormais considérés comme les principaux artisans de leur apprentissage, et l'école se doit alors d'offrir à chacun d'eux les outils nécessaires à la construction de leurs connaissances (MJE.Q., 1979). D'ailleurs, le pourcentage d'abandons de 24 % dans les voies allégées à la C.E.C.M. (Berthelot, 1987) et le pourcentage d'échecs (M.E.Q., 1985-1989) que l'on connaît au secondaire, particulièrement en physique, souligne l'urgence d'une transformation radicale des approches pédagogiques. Une voie de solution à ce problème pourrait consister à multiplier le nombre d'intervenants directs auprès des élèves afin d'atteindre une plus grande individualisation. Du point de vue économique cependant, il est impensable d'offrir le ratio enseignant-élève souhaitable. C’est pourquoi, depuis plusieurs décennies déjà, l'éducation s'est tournée vers la technologie, audio-visuelle d'abord, informatique plus récemment, afin de répondre, au moins partiellement, à cet objectif d’individualisation. L'informatisation rapide de la société se conjugue donc avec les besoins d'autonomie dans l'apprentissage et d'individualisation dans l'enseignement pour amener presque inévitablement le système scolaire dans son ensemble à prendre le virage technologique. […]
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Danièle Bracke
dc.titleImpact de l'expérience de programmation en Logo sur l'utilisation de stratégies générales lors de la résolution de problèmes non-familiers en physique
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineSciences de l'éducation
tme.degree.grantorFaculté d'éducation
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record