Show simple document record

Other titre : Management of obesity in Quebec family medicine groups

dc.contributor.advisorLanglois, Marie-France
dc.contributor.authorParé, Alexfr
dc.date.accessioned2017-04-04T14:01:28Z
dc.date.available2017-04-04T14:01:28Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-04-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10293
dc.description.abstractIntroduction : La prévalence de l’obésité chez les adultes canadiens a atteint un niveau record en 2015 (28.1 %). Les professionnels de santé de première ligne (PPL) ont un rôle crucial dans le contrôle de cette épidémie. Bien que la littérature internationale suggère que la prise en charge de l’obésité en première ligne est sous optimale, aucune étude canadienne fondée sur l’analyse de dossiers médicaux ne s’est encore penchée sur la question. Ce manque d’information est problématique, car il est impossible de juger de l’étendue du problème au pays. De plus, puisque les aspects de la prise en charge qui représentent les plus grands défis pour les PPL canadiens restent à définir, il est difficile d’adapter les programmes de formation qui leur sont destinés. Objectifs du projet de maîtrise : Établir le premier portrait de la prise en charge de l’obésité au Québec et évaluer quels sont les déterminants de la prise en charge de l’obésité. Méthodologie : Une étude de cohorte rétrospective a été menée auprès de 439 adultes traités dans l’un des 10 groupes de médecine familiale (GMFs) participants. Des mesures anthropométriques ont été réalisées auprès des patients dans le cadre d’une visite initiale. Les notes des médecins et des infirmières présentes au dossier médical ont été révisées sur une période de 18 mois afin d’y déceler la présence d’interventions documentées liées à la prise en charge de l’obésité. Les interventions ont été extraites des lignes directrices canadiennes en matière de gestion de l’obésité. Des modèles de régression logistique mixtes généralisés ont été complétés afin d’identifier les déterminants de la prise en charge de l’obésité. Résultats : Le taux de dépistage de l’obésité était bas (31 %). Parmi les patients ayant un indice de masse corporelle (IMC) mesuré ≥30 (n=175), 52 % avaient un diagnostic d’obésité et 38 % avaient obtenu du counseling lié aux habitudes de vie au cours de la période de suivi. L’IMC et le nombre de comorbidités identifiées du patient étaient des déterminants indépendants associés à la présence d’un diagnostic au dossier médical. La présence du diagnostic de même que le nombre de visites avec une infirmière au cours des 18 mois de suivi étaient quant à eux des déterminants associés au counseling sur les habituds de vie. Quatre-vingts pour cent des dépistages et des diagnostics de l’obésité ont été réalisés par des médecins seulement. Les infirmières ont considérablement participé à la réalisation du counseling (65 % MDs/35 % infirmières). Conclusions : Les taux de dépistage, de diagnostic et de counseling liés à l’obésité dans les GMFs sont sous-optimaux. Des interventions devront être développées afin d’améliorer la qualité des soins. Ces dernières devraient explorer la promotion d’un meilleur accès à des infirmières spécialisées et l’adaptation des programmes de formation initiale et continue.fr
dc.description.abstractAbstract : Background : The prevalence of obesity among Canadian adults reached a record high in 2015 (28.1%). Primary care providers (PCPs) play a crucial role regarding the management of this epidemic. Although international literature suggests that the management of obesity in the primary care setting is suboptimal, no Canadian study based on medical record review has yet assessed this issue. The current lack of information is problematic because it makes it impossible to judge the extent of the problem in the country. Moreover, since the aspects of obesity management which represent the greatest challenges for Canadian PCPs remain unidentified, it is difficult to adapt PCPs’ education programs. Objectives of the project: Identify the rates of obesity screening, diagnosis and management in Quebec and evaluate the predictors of obesity management. Methodology: A retrospective cohort study was conducted among 439 adults treated in one of 10 participating family medicine groups (FMG). Anthropometric measurements were performed from each patient as part of an initial visit. The clinical encounter notes of physicians and nurses from every patient medical record were reviewed over an 18 months period in order to detect the presence of documented obesity management interventions. The looked-for interventions were extracted from the Canadian guidelines for the management of obesity. Mixed-effects regression models were used to identify the predictors of obesity management. Results: The rate of obesity screening was low (31%). Among patients with a measured body mass index (BMI) ≥30 (n = 175), 52% had an obesity diagnosis and 38% received physical activity or nutritional counseling during the follow-up period. Patient’s BMI and number of identified comorbidities were independant predictors of obesity diagnosis. The presence of an obesity diagnosis in the medical record and the number of clinical encounters with a nurse during the 18-months period were independent predictors of lifestyle counseling. Eighty percent of screening and diagnoses were performed by physicians. Nurses were considerably more involved in the provision of lifestyle counselling (65 % GPs/35 % nurses). Conclusions : The rates of obesity screening, diagnosis and counselling in Quebec FMGs are suboptimal. Interventions have to be deployed in order to increase the quality of care. Future researches should explore the impact of an enhanced access to specialized nurses and the adaptation of the current initial and continuous education programs on the rates of obesity management.fr
dc.language.isofrefr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Alex Paréfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectObésitéfr
dc.subjectPratique de première lignefr
dc.subjectAdhérence aux lignes directricesfr
dc.subjectSanté publiquefr
dc.subjectPrise en charge de l’obésitéfr
dc.subjectDéterminants de la prise en charge de l'obésitéfr
dc.subjectObesityfr
dc.subjectPrimary care practicefr
dc.subjectGuidelines adherencefr
dc.subjectPublic healthfr
dc.subjectPredictorsfr
dc.titlePrise en charge de l’obésité dans les groupes de médecine familiale au Québecfr
dc.title.alternativeManagement of obesity in Quebec family medicine groupsfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Alex Paré
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Alex Paré