Show simple document record

dc.contributor.advisorPerron, Michel
dc.contributor.authorLe Chatelier, Arnaudfr
dc.date.accessioned2017-02-24T15:01:34Z
dc.date.available2017-02-24T15:01:34Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-02-24
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10143
dc.description.abstractL’objectif de cet essai est d’établir un portrait de l’agriculture maraîchère sur petites surfaces au Québec. Cette forme d’agriculture existe depuis un peu plus d’une vingtaine d’années dans la province. Une partie importante de ces fermes fait partie du réseau de fermiers de famille d’Équiterre qui nourrit plus de 52 000 personnes annuellement grâce à la distribution de paniers biologiques. Il y aurait environ 150 fermes maraîchères sur petites surfaces au Québec en 2016. Ces fermes se caractérisent par un système de production biologique, une mise en marché par circuits courts, des aliments non transformés et sans emballage cultivés sur de petites surfaces et une grande productivité. Il existe de nombreuses politiques et ressources pertinentes qui contribuent, dans leur ensemble, à soutenir cette forme d’agriculture. L’étude des impacts environnementaux de ces fermes s’est effectuée à travers leurs caractéristiques distinctives. Le constat principal sur le sujet est que les impacts environnementaux du système alimentaire sont substantiels. Les pratiques agricoles, le transport des aliments, leur réfrigération, leur transformation, l’utilisation d’emballage sont des aspects qui contribuent tous à l’émission de gaz à effet de serre et à la consommation d’énergie. Or, ces fermes mettent en marché des fruits et légumes biologiques non transformés et sans emballage par circuits courts. Il semble raisonnable d’avancer que ces aspects contribuent à réduire substantiellement leurs impacts environnementaux. Leur productivité permet de réduire les superficies requises pour produire une quantité donnée d’aliments, ce qui a le potentiel de retourner une partie des terres à leur état naturel. Cette possibilité pourrait être bénéfique pour la biodiversité, mais également pour capter une plus grande quantité de gaz à effet de serre de l’atmosphère. Cette forme d’agriculture fait face à de nombreux défis dont la concurrence avec d’autres producteurs de fruits et légumes au Québec et à l’étranger dans un contexte où le climat québécois ne permet pas de produire sur une année entière. La question demeure à savoir si les fermes maraîchères sur petites surfaces peuvent continuer à prendre de l’ampleur au Québec ou si elles resteront un phénomène relativement marginal. Le concept phare sur lequel les décideurs publics devraient s’appuyer pour élaborer leurs politiques publiques est celui des externalités. En internalisant les externalités négatives et positives générées par la production d’aliments, mais également par l’ensemble du système alimentaire, cela permettrait de révéler le prix réel des aliments consommés. Dans un tel monde, le prix des aliments d’origine végétale, biologique, non transformés, sans emballage et locaux aurait probablement tendance à être relativement moins élevé que celui des aliments nécessitant l’utilisation de plus de ressources. Les décideurs publics sont invités à corriger cette « défaillance du marché » présent dans le système alimentaire. Il est probable que les fermes maraîchères sur petites surfaces seraient les premières bénéficiaires de ces ajustements, car tout indique qu’elles produisent et mettent en marché leurs produits d’une manière qui est très respectueuse pour l’environnement.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Arnaud Le Chatelierfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada*
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectAgriculturefr
dc.subjectFerme maraîchèrefr
dc.subjectPetite surfacefr
dc.subjectPortraitfr
dc.subjectImpact environnementalfr
dc.subjectSystème alimentairefr
dc.subjectExternalitéfr
dc.titleL'agriculture maraîchère sur petites surfaces au Québec : portrait et impact environnementalfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Arnaud Le Chatelier
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Arnaud Le Chatelier