Show simple document record

dc.contributor.advisorMichon, Jacques
dc.contributor.authorDemers, Dominique
dc.date.accessioned2017-02-07T21:41:25Z
dc.date.available2017-02-07T21:41:25Z
dc.date.created1993
dc.date.issued1993
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10102
dc.description.abstractL'enfance n'a pas toujours existé. Philippe Ariès a démontré comment, jusqu'au dix-septième siècle, les enfants ne jouissaient pas d'une identité psychosociale clairement différenciée de l'adulte. Le concept d'enfance, tel que nous l'entendons communément dans nos sociétés modernes, soit un petit être qualitativement différent de l'adulte avec des besoins propres auquel ce dernier doit savoir répondre, n'est apparu clairement qu'au dix-huitième siècle. Un siècle plus tard, l'enfant faisait une entrée magistrale dans la littérature. De nombreux chercheurs (Calvet, Coveney, Chombart de Lauwe, Crubellier, Dupuy, Evans, Primault) ont étudié les représentations de l'enfance dans la littérature. Ces analyses nous révèlent des petits héros, reflets plus ou moins fidèles de l'enfant réel, servant de support à un système complexe de représentations à partir duquel se construit un discours sur l'enfance. Ce discours, caractérisé par l'idéalisation et la déréalisation, permet l'élaboration de représentations mythifiées?, véritables creusets des rêves, des angoisses et des aspirations d'une société adulte qui s'exprime et se définit dans sa relation à l'enfance. Bien que les valeurs face à l'enfance s'expriment, dans le cadre de productions littéraires, de diverses façons —aussi bien dans le choix d'une voix narrative que dans la mise en forme du paratexte— c'est surtout le personnage-enfant qui sert de véhicule aux représentations de l'enfance. C'est donc à partir de l'analyse des enfants-héros que les chercheurs tentent de dégager les représentations de l'enfance dans une société donnée. Il fallait inventer l'enfance avant de créer une littérature spécifiquement destinée aux enfants. Cette littérature à héros-enfants, née timidement à la fin du dix-septième siècle, est produite par des adultes et se définit en fonction d'un destinataire enfant. Entre l'enfant-personnage et l'enfant réel auquel il est destiné, une foule d'adultes s'immiscent : auteurs, éditeurs, prescripteurs, diffuseurs, critiques, libraires... La littérature de jeunesse est définie par cette relation de l'adulte à l'enfance, cette volonté de réunir des univers différents. [...]
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Dominique Demers
dc.titleReprésentation et mythification de l'enfance dans la littérature jeunesse
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineLettres et littérature
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record