Show simple document record

dc.contributor.advisorVinet, Marie-Thérèse
dc.contributor.authorMerizak, Chakib
dc.date.accessioned2017-02-07T21:32:10Z
dc.date.available2017-02-07T21:32:10Z
dc.date.created1992
dc.date.issued1992
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10079
dc.description.abstractL'intérêt principal de cette étude, élaborée dans cadre de la théorie sur le gouvernement et le liage énoncée dans Chomsky (1981), porte sur une analyse comparative des structures de prédication sans verbe de l'arabe marocain, phrases dites nominales1, et des constructions copulatives dans la grammaire universelle, notamment en français, en anglais et en hébreu. La grammaire universelle est à la fois une théorie formelle des grammaires des langues naturelles possibles et une théorie de l'acquisition du langage. Elle consiste en l'interaction de plusieurs sous-systèmes ayant chacun ses règles et ses principes de fonctionnement propre qui se contrôlent mutuellement. Afin de mieux illustrer son fonctionnement, nous présentons brièvement les différents modules ou sous-théories de ce modèle de grammaire.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Chakib Merizak
dc.titleConstructions copulatives et analyse paramétrique
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineLinguistique
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record