Show simple document record

dc.contributor.advisorVinet, Marie-Thérèse
dc.contributor.authorMerizak, Chakib
dc.date.accessioned2017-02-07T20:38:28Z
dc.date.available2017-02-07T20:38:28Z
dc.date.created1986
dc.date.issued1986
dc.identifier.isbn0315334681
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10038
dc.description.abstractLe mérite qu'on attribue à la grammaire générative dans l'histoire de la linguistique moderne est dû essentiellement au but qu'elle se propose et à sa méthode scientifique propre. Dès le départ, elle s'est avérée un modèle formalisé que le linguiste peut utiliser pour rendre compte de l'ensemble des règles qui déterminent les rapports entre la forme phonologique et l'interprétation sémantique des propositions, c'est-à-dire entre le son et le sens. Comme toute autre discipline scientifique, la grammaire générative a fait l'épreuve d'une évolution très significative et les recherches du linguiste américain Noam Chomsky sur la formalisation de la théorie syntaxique constituent sa contribution la plus originale et la plus durable à l'investigation scientifique du langage. Chomsky affirme que chaque enfant naît avec une connaissance parfaite de la grammaire universelle à savoir avec un schématisme fixé, applicable à n'importe quelle langue, qu'il utilise pour acquérir le langage et la théorie des grammaires, valable pour toutes les langues, présente les règles et les principes qui rendent possible l'acquisition. Deux objectifs principaux constituent la charpente du présent travail linguistique; le premier chapitre présente les hypothèses, la théorie et les principes de base de la grammaire générative tels que définis par Chomsky dans le cadre de ses travaux sur la théorie standard étendue. Après une brève citation des critères qui privilégient cette grammaire par rapport aux théories précédentes, notamment le structuralisme, nous présenterons les règles et les principes qui rendent possible l'acquisition et qui interagissent dans la description et l'interprétation des phénomènes linguistiques. Nous parlerons, entre autres, de la règle et des principes généraux de la théorie des grammaires qui imposent des conditions sur la réalisation de cette règle. Le deuxième chapitre présente une étude structurelle et syntaxique de l'arabe dialectal marocain dans le cadre de cette même grammaire. Après un examen préliminaire portant sur l'ordre basique tel qu'il se présente dans la structure de la phrase de l’arabe dialectal marocain, nous allons discuter la structure de la phrase copulative, de la phrase négative ainsi que quelques transformations concernant les structures interrogative et relative.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Chakib Merizak
dc.titleÉtudes syntaxiques de l’arabe dialectal marocain
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineLinguistique
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record