Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorLévesque, Madeleine
dc.date.accessioned2017-02-07T20:34:14Z
dc.date.available2017-02-07T20:34:14Z
dc.date.created1974
dc.date.issued1974
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10014
dc.description.abstractL'analyse détaillée du corpus permet de dégager les trois grands axes sur lesquels s'appuie le pronom relatif : l'axe de la représentation, l'axe de la nominalisation et celui de la fonction dans l'élément nominalisé. Au niveau du discours, les différents effets de sens produits posent parfois un problème d’hiérarchisation. Certaines règles passent avant d'autres. Ainsi, les usagers de la langue privilégient l'un ou l'autre des axes qui définissent le pronom relatif. Par exemple, même si le système du relatif comporte la possibilité d'utiliser ce pronom sans antécédent, le corpus étudié met l'accent sur la capacité de ce même pronom à représenter un substantif ou un pronom déjà énoncé dans la phrase. Il s'agit d'un rappel d'une substance notionnelle. Dans tous les exemples relevés, le relatif remplit ce rôle de représentant. L'axe de la représentation est utilisé au maximum. [...]
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Madeleine Lévesque
dc.titleÉtude du système des pronoms relatifs en langue parlée en Estrie
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineLinguistique
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humaines
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM.A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record