Show simple document record

dc.contributor.advisorVan Coillie, Raymondfr
dc.contributor.authorRobidas, Marysefr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:06:35Z
dc.date.available2015-07-21T20:06:35Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7432
dc.description.abstractPlusieurs cas d’intoxications par la consommation d’eau potable et des cas de contamination des sols sont survenus au Québec. À cette fin, des normes et des critères sont en vigueur pour assurer la protection de la population et de l’environnement. Le présent essai s’inscrit dans ce cadre protectionniste et vise à vérifier le potentiel de risques toxicologiques et écotoxicologiques de teneurs naturelles en métaux dans les Appalaches et les Basses-Terres. L’essai est abordé avec des objectifs spécifiques; ceux-ci comprennent l’exposition aux métaux de populations et de travailleurs extérieurs et les risques associés ainsi que l’exposition de campagnols des champs et de chevreuils à ces métaux et les risques environnementaux estimés. L’essai fournit une brève description des zones contaminées et des métaux concernés. Ces derniers migrent dans les sols et les eaux souterraines jusqu’aux organismes vivants. Le cheminement des métaux dans le corps humain et leur toxicité sont décrits succinctement afin d’aider le lecteur à mieux comprendre la problématique liée à leur présence dans l’eau souterraine et les sols et leurs effets sur la santé humaine. Douze métaux sont considérés bien que les données recueillies par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune concernent 21 métaux avec plus de 500 000 analyses réalisées de ceux-ci présents naturellement dans les eaux souterraines et les sols. Ensuite, un bref rappel de la législation pour les sols et les eaux souterraines permet de constater des dépassements des concentrations observées relativement aux normes en vigueur pour l’eau potable, aux critères de qualité pour les eaux souterraines et aux critères de qualité pour les sols au Québec. L’estimation de l’exposition est déterminée pour différentes voies principales par lesquelles les populations et les travailleurs extérieurs sont affectés; les risques toxicologiques non cancérogènes et cancérogènes sont ensuite calculés. Pour les bioindicateurs choisis, les principales voies d’exposition sont considérées et les risques écotoxicologiques sont déterminés. Quatre métaux sont préoccupants pour la santé humaine (arsenic, manganèse, nickel et plomb) et trois pour l’environnement (arsenic, baryum et sélénium); leurs risques sont présents dans les zones étudiées. À la suite de ceci, des suggestions sont émises pour élargir le cadre de cet essai en précisant davantage les risques toxicologiques et écotoxicologiques reliés aux teneurs naturelles de ces métaux présentes dans les sols et les eaux souterraines au Québec.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Maryse Robidasfr
dc.subjectRisques toxicologiquesfr
dc.subjectRisques écotoxicologiquesfr
dc.subjectMétauxfr
dc.subjectEaux souterrainesfr
dc.subjectSolsfr
dc.subjectCancérogénicitéfr
dc.subjectAppalachesfr
dc.subjectBasses-Terresfr
dc.titleÉvaluation du potentiel de risques toxicologiques et écotoxicologiques de teneurs naturelles en métaux dans les Appalaches et les Basses-Terres au Québecfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record