Show simple document record

dc.contributor.advisorPraud, Jean-Paulfr
dc.contributor.authorBoudaa, Nadiafr
dc.date.accessioned2015-02-23T19:31:43Z
dc.date.available2015-02-23T19:31:43Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6279
dc.description.abstractIntroduction: Les chémoréflexes laryngés (CRL) chez l'agneau prématuré se manifestent fréquemment par des apnées et des bradycardies sévères pouvant mettre en jeu le pronostic vital. La pression positive continue nasale (PPCN) et la caféine font partie des stratégies thérapeutiques employées en néonatologie pour la prise en charge des apnées du prématuré. Objectif: L'objectif principal de cette étude est d'évaluer les effets de la caféine et/ou de la PPCN sur les événements cardiorespiratoires survenant lors des CRL chez les agneaux prématurés. L'objectif secondaire est d'améliorer le modèle d'agneaux nés prématurément. Méthodologie: 7 agneaux prématurés (âge gestationnel de 133 jours vs 147 jours à terme) nés par voie basse, suite à l'administration intramusculaire de bétaméthasone (corticoïde favorisant la maturation pulmonaire) et de mifépristone (un anti progestatif) ont été instrumentés chirurgicalement au 5eme jour de vie afin de recueillir les stades de conscience, les activités musculaires laryngées et des variables cardiorespiratoires. De plus, un cathéter supra-glottique transcutané a été installé afin d'induire des CRL durant le sommeil calme par l'HCI et le lait de brebis dans 4 conditions randomisées: 1) sans PPCN et sans caféine (condition contrôle); 2) avec PPCN (5 cmH2O) mais sans caféine (PPCN); 3) avec caféine mais sans PPCN; 4) avec PPCN et caféine. Les mouvements respiratoires ont été recueillis via pléthysmographie d'inductance respiratoire et la saturation a été mesurée par oxymétrie pulsée. Résultats: Avec une prise en charge continue non invasive durant les 48 premières heures de vie, le taux de survie des agneaux prématurés a été de 90% vs 50% du modèle précédent (St-Hilaire et al., 2007). Par ailleurs, la PPCN a diminué l'inhibition cardiorespiratoire des CRL vs la condition contrôle, incluant le temps passé en apnée (2 vs 10s, p = 0,004), en bradycardie (2 vs 12s, p = 0,007) et le pourcentage de diminution de la SpO 2 (4 vs 9%, p = 0,07), contrairement à la caféine qui n'a globalement pas eu d'effet. Conclusion: La PPCN améliore les évènements cardiorespiratoires liés aux CRL chez l'agneau prématuré, ce qui suggère son utilisation comme alternative thérapeutique dans les apnées du prématuré pour lesquelles l'implication des CRL est fortement suspectée. [symboles non conformes]fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Nadia Boudaafr
dc.subjectApnées du prématuréfr
dc.subjectPression positive continue nasalefr
dc.subjectCaféinefr
dc.subjectChémoréflexes laryngésfr
dc.subjectAgneau prématuréfr
dc.titleEffets physiologiques de la caféine et/ou de la pression positive continue nasale sur les événements cardiorespiratoires des chémoréflexes laryngés chez l'agneau prématuréfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePhysiologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record