Show simple document record

dc.contributor.advisorLe Glaunec, Jean-Pierre
dc.contributor.authorAubé-Côté, Alexandrefr
dc.date.accessioned2017-05-19T14:06:20Z
dc.date.available2017-05-19T14:06:20Z
dc.date.created2017fr
dc.date.issued2017-05-19
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/10533
dc.description.abstractL’année 1963 est centrale pour le mouvement des droits civiques puisque la popularité de Martin Luther King donne un nouvel élan aux luttes afro-américaines. En effet, c’est au mois d’août 1963 à Washington que le pasteur King prononce son discours I Have a Dream. Bien qu’il s’attaque aux lois « Jim crow » et à sa doctrine Separate but equal qui ségrége la société américaine. Par son message non-violent empreint d’amour, d’espoir et de résilience, King devient un porte-parole emblématique du mouvement des droits civiques et le porteur d’une pensée structurante au sein des luttes afro-américaines dans les années 1960, soit la pensée intégrationniste. À cette époque, le mouvement des droits civiques devient un mouvement populaire porté par différents acteurs. C’est le cas de l’écrivain afro-américain James Baldwin qui fait paraître en 1963 son essai The Fire Next Time. De manière plus spécifique, on peut dire que son essai The Fire Next Time vulgarise le discours intégrationniste. Nous proposons d’évaluer, dans notre mémoire, la contribution de James Baldwin et de son essai The Fire Next Time paru en 1963 à l’idéologie intégrationniste. D’abord, nous aborderons certains éléments de l’histoire afro-américaine concernant les premières formes de résistance des Noirs américains (1917- 1954). Ensuite, nous tenterons de cerner les éléments compris dans l’argumentaire de Baldwin faisant en sorte que son essai The Fire Next Time et les idées qui y sont comprises, sont souvent associés à l’idéologie intégrationniste. Pour finir, nous verrons que l’amour est l’ultime solution au « problème noir », selon Baldwin. Dans ce chapitre, nous nous intéresserons au concept d’amour et aux définitions qu’en donnent Martin Luther King et Baldwin.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Alexandre Aubé-Côtéfr
dc.subjectPensée afro-américainefr
dc.subjectIntégrationnismefr
dc.subjectJames Baldwinfr
dc.subjectRésistance culturellefr
dc.subjectMouvement des droits civiquesfr
dc.subjectHistoire des Noirsfr
dc.titleLa pensée intégrationniste : le cas de James Baldwin et son essai The Fire Next Timefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineHistoirefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record